Essais cliniques ciblant différentes leucodystrophies

Retrouvez dans cette rubrique les informations récentes correspondant aux essais cliniques ciblant différentes leucodystrophies dans un même essai clinique.

Statut: Recrutement des patients en cours
Médicament: L-DOPA
Objectif: Evaluer l’efficacité de la L-DOPA au niveau de la rigidité et de l’akinésie survenant dans un certain nombre de leucodystrophies.

Début de l'essai: Juillet 2013
Fin estimée de l'essai: Juillet 2014
Analyse des données en cours

Directeur de l'étude: Vincenzo Leuzzi, Département de Neurologie Pédiatrique et Psychiatrie, Université Sapienza de Rome, Italie
Investigateurs:

  • Barbara Tavazzi, Institute of Biochemistry and Clinical Biochemistry, Université Catholique de Rome
  • Giuseppe Lazzarino, Division of Biochemistry and Molecular Biology, Department of Biology, Geology and Environmental Sciences, Université de Catane
  • Claudia Carducci, Department of Experimental Medicine, Université Sapienza de Rome
  • Andrea Celato, Department of Pediatric Neurology and Psychiatry, Université Sapienza de Rome
  • Federica Rachele Danti, Department of Pediatric Neurology and Psychiatry, Université Sapienza de Rome
  • Maria Teresa Giannini, Department of Pediatric Neurology and Psychiatry, Université Sapienza de Rome

Lieu de l'essai: Département de Neurologie Pédiatrique et Psychiatrie, Hôpital Umberto I, Rome, Italie
Sponsor: Hôpital Umberto I, Rome, Italie
Financement: ELA Italie (soutien aux malades)

Patients
Cette étude est un essai clinique totalement ouvert. Vu l’hétérogénéité des leucodystrophies et la variabilité des troubles moteurs, les patients ont été distribués en sous-groupes en fonction du stade de leur maladie et de leur atteinte motrice principale. Une comparaison intra-patient avant et après thérapie est effectuée afin d'évaluer l'efficacité clinique du traitement. Tous les malades, garçons ou filles, sans restriction d’âge, reçoivent le traitement.

Protocole expérimental
Temps 0: Recrutement des patients

Temps 1: Evaluation clinique et biochimique

  1. Evaluation des amines biogéniques dans les urines
  2. Outils d'évaluation clinique:
  • Echelle Vineland de Comportement Adaptif
  • Système de Classification de la Fonction motrice (GMFCS)
  • Echelle de mesure de l'ataxie (ICARS)
  • Echelle des troubles dyskinésiques (DIS)
  • Enregistrements vidéos standardisés

3.    Traitement expérimental: Le traitement par L-DOPA/carbidopa est initié à la dose de 1 mg par kilogramme et par jour pendant 15 jours, puis poursuivie avec une dose de 5 mg par kilogramme et par jour les 30 jours suivants. Si nécessaire, de la dompéridone peut être prescrite pour prévenir les désagréments gastro-intestinaux.

Temps 3: Le patient est évalué 45 jours après le début de la thérapie selon le protocole clinique défini.

Temps 4: En absence d’effet clinique satisfaisant après 45 jours de thérapie, le traitement passera à 10 mg par kilogramme et par jour pendant un mois supplémentaire au bout duquel les malades seront à nouveau évalués.

Éligibilité

Critères d'inclusion

  • Patient souffrant d'une leucodystrophie primaire ou d'une leucoencéphalopathie
  • Présence de symptômes handicapants de type akinétique-rigide, hypokinésie, bradykinésie, hypomimie, rigidité, tremblements au repos, dystonie etc.
  • Age > 2 ans

Critères d'exclusion

  • Troubles cliniques sévères sans possibilité d’amélioration motrice
  • Prévalence de déficits spastiques ou périphériques
  • Trouble de fonctions générales (comme difficultés respiratoires ou digestives sévères, instabilité des paramètres vitaux)

Résultats préliminaires
A ce jour, dix patients (sept filles et trois garçons), âgés entre 3 et 16 ans, ont pris part à cette étude. Ils souffrent de :

  • la maladie d’Alexander (un malade),
  • la maladie de Pelizaeus-Merzbacher ou maladie de Pelizaeus-Merzbacher-like (deux malades),
  • la leucodystrophie métachromatique (trois malades),
  • le syndrome CACH (un malade),
  • la maladie de Krabbe (un malade) et
  • de leucodystrophies indéterminées (deux malades).

Une légère amélioration quant à l’interaction sociale des malades et de leurs troubles moteurs a pu être observée. Ces résultats préliminaires soulignent le résultat d’études antérieures décrivant un rôle marginal mais réel de la L-DOPA dans le traitement des troubles du mouvement dans les maladies de la substance blanche.

Contact: Vincenzo Leuzzi, téléphone: +390644712282 / e-mail: vincenzo.leuzzi@uniroma1.it

ne plus afficher cette fenêtre fermer